ete 178

Réunion au sein de la chambre de commerce international Française de Turquie , cette étape indispensable à la présentation d’un pays que ce soit sur le point social , politique ou économique nous a permis de prendre du recul sur l’évolution de la situation de la Turquie.

 La présentation était assurée par Necdet Kestelli. Ce turc au français irréprochable est le directeur de la CCI Française en Turquie. Les bureaux principaux se trouvent à Izmir .

Izmir est considéré comme la Capitale économique du pays .

 Après une réunion enrichissante allant de  l’évolution de la Turquie durant les 1er siècle en passant par les perspectives futures voila ce qui en ressort.

 Points positifs et avantages

 •   Un grand marché de plus de 70 millions d’habitants à fort potentiel, ouvert aux produits et services en provenance de l’étranger

•   Un marché local demandeur de savoir-faire et de technologies

•   Une main d’oeuvre qualifiée, jeune, flexible et relativement peu coûteuse

•   Un dynamisme démographique et une population jeune et dynamique

•   Une classe moyenne consommatrice qui à tendance à se développer

•   Une occidentalisation prononcée des goûts et habitudes de consommation: très sensible aux effets de mode friande de nouveautés technologiques

•   Une présence forte de langue française avec 10 lycées et universités publiques bilingues .

•   Un tissu de PME dense et diversifié et un entreprenariat dynamique .

•   Des outils modernes de production dans de nombreux secteurs

•   Une situation géographique privilégiée: excellente plateforme de réexportation

•   Le cadre des affaires : le droit des obligations est inspiré du code Suisse , le droit des sociétés est proche du modèle allemand.

•   Un important potentiel touristique .

 Points de vigilance

 •   Besoin de financement extérieur élevé, rendant le pays dépendant des capitaux étrangers

•   Incertitude sur les taux de change.

•   Forte dépendance des importations d’hydrocarbures

•   Divergence politique au sud-est du pays ( question kurde )

•   Problème de la contrefaçon de marques et de brevets en raison des lacunes de la législation et de l’importance de l’économie souterraine .

•   Problèmes récurrents des procédures administrative des douanes .

•   Taxes très élevées sur certains produits alimentaires

•   Image de la la France qui se dégrade et mesures de rétorsion ( question arménienne )

 Nous avons eu la chance d’éffectuer notre séjour en Turquie juste après les élections parlementaires de juin 2011, les décisions prises ne sont pas du goût de tout le monde en particulier des jeunes et de la partie occidentalisée de la population .

Je tiens à remercier la chambre internationale de commerce française pour son accueil et plus particulièrement  monsieur kestelli pour nous avoir présenté les différentes facettes de ce pays tout en gardant un avis critique sur la situation actuelle ainsi que sur l’avenir de la Turquie.

 

Simon Le Coz